Vendre ses cosmétiques « maison »

04/07/2017 16:38

Là encore, question qui revient souvent.. Vous faites des produits pour votre entourage, votre famille ou vos amis, et ceux-ci en redemandent.. Et vous encouragent. La question vous trotte donc rapidement dans la tête.. Pourquoi ne pas en vendre ?

J’avais longuement répondu à cette question mais suite à un commentaire. Je pense donc qu’un article s’impose..

La réponse (je sais que je vais sabrer quelques projets..) tient en 1 phrase: IL EST INTERDIT PAR LA LOI DE COMMERCIALISER DU HOME-MADE !

Tous les produits sont concernés: crèmes, produits de bain, savons.. Oui même les savons, qui sont également des cosmétiques !

Tout cela est la faute de la législation.. Si difficile à déchiffrer ! Et qui bien sûr ne parle pas de home-made mais de cosmétiques en général..

Il faut dire que ce que l’on voit sur le web est souvent trompeur: entre celles, ignorant la loi, qui vendent leurs créas sur internet (on va le voir elles risquent gros !) et les sites étrangers, on trouve du home-made en vente assez régulièrement.

Mais si celles le faisant en France sont hors la loi, ce n’est pas le cas partout. En Angleterre par exemple, c’est autorisé. Vous faites votre petite tambouille dans votre cuisine et vous avez tout à fait le droit de la commercialiser.. Encore plus trompeur, les sites canadiens. Car chez eux aussi c’est autorisé, et surtout ils parlent français ! On tombe donc sur des annonces de vente qui paraissent bien de chez nous.. Et font donc croire à certaines que l’on a le droit de le faire.

Pour vous « traduire » la législation il est vrai quelques peu rébarbative, pour vendre un produit cosmétique quel qu’il soit, il faut: que sa formule soit validée par un chimiste et déposée au centre anti-poison le plus proche. Que l’établissement où le produit est fabriqué soit déclaré à l’Afssaps. Chaque produit doit posséder un « dossier règlementaire », à la disposition des autorités. Que le produit en question soit fabriqué suivant les règles des BPF (bonnes pratiques de fabrication). Là encore les autorités pouvant à tous moments venir vérifier tout ceci. Le contrôle des matières 1ères est aussi très stricte.

Vous le voyez, ces obligations réglementaires bouclent rapidement le sujet.. Impossible d’y échapper ! Le risque de passer outre ? Jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende !!! Simplement si vous vous faites prendre sans tout ce que j’ai cité plus haut. Je ne vous parle pas du risque d’allergie.. Si vous vendez une de vos créations et que votre acheteur fait une réaction, il est en droit de vous attaquer ! Je vous laisse imaginer les dommages et intérêts !!!

Dernier point et pas des moindres: la législation dit clairement qu’il est interdit de vendre (sans répondre aux obligations prévues) mais que la « cession gratuite » l’est également ! Vous prenez donc aussi un risque dans vos « swap » !!! Là encore en cas d’allergie, la personne à qui vous avez offert votre créa peut vous attaquer ! Peut-être pas dans le cas de quelques boutons.. Mais certaines personnes peuvent faire des réactions allergiques graves, type œdème de Quinck.. N’oubliez pas que nos matières 1ères sont très actives, et que les allergies aux HE par exemple sont légion !

Vous le voyez, faire ses produits est une chose.. Mais cela doit être réservé à votre SPHÈRE PRIVÉE PROCHE EXCLUSIVEMENT ! Autrement vous encourez de très graves ennuis.

Dernière précision, concernant les savons. On voit de très petits savonniers vendre leur production. Vous l’aurez compris, la loi s’applique aussi aux savons, qui sont des  cosmétiques. Et bien soit ils sont hors la loi, soit ils galèrent pas mal.. Ils leurs faut payer un chimiste pour valider leur formule et monter le dossier réglementaire, se déclarer à l’Afssaps.. Certains se heurtent longtemps aux obstacles législatifs avant de pouvoir travailler. Mais les savonniers sérieux répondent obligatoirement à toutes ces règles.

Donc.. Amusez vous, prenez du plaisir, offrez vos créas à vos proches (peu de risques que maman ou la grande sœur vous attaquent en cas de réaction allergique..), profitez-en vous, mais oubliez le côté commercial ! Ou préparez vous à affronter toutes ces obligations à mettre en place…

 

source : https://alternativenature.wordpress.com/2013/09/21/vendre-ses-cosmetiques-maison/

Précédent